Les Sites Incontournables:

 

Riquewihr

Entre crêtes des Vosges et plaine d’Alsace, Riquewihr est une cité médiévale, située au coeur du vignoble alsacien, classée parmi les "Plus Beaux Villages de France". Cette magnifique cité marie depuis des siècles la qualité de son architecture à celle de ses vins, d’où son nom de "Perle du vignoble alsacien"

Musée du Dolder

Monument emblématique de Riquewihr, le Dolder (1291), haut de 25 m, servait de tour de guet de la cité médiévale fortifiée. Il fut aménagé en habitation au 16e s. Le musée occupe les 4 niveaux qui sont consacrés à l'évolution de la cité viticole du 12e au 17e s. Au 1er niveau, des maquettes et des plans mettent en évidence l'évolution des remparts de 1291 à 1621 avec l'adaptation aux armes à feu. Le second abrite des armes ayant servi à la défense de la ville: hallebardes, lances, arbalète... Le veilleur de nuit habitait au 3e niveau : objets usuels, moules, coiffes, monnaies... Le niveau 4 est dédié à la surveillance de la ville: veilleur de nuit, pompiers... Depuis le haut de la tour (25m), belle vue sur les toits de la cité et vers la plaine.

 

Musée de la Tour des Voleurs et Maison de vigneron

La tour des Voleurs est une construction à ne pas manquer à Riquewhir ! De forme pentagonale, elle fut construite au XVI7me siècle et mesure 18 mètres. À l'intérieur de la première pièce se trouve la chambre des tortures avec les instruments authentiques de torture. On y enfermait les malfrats. En 1484, les habitants demandent au Seigneur de ne plus être enfermés dans cette tour et de le réserver aux étrangers. La tour blanche, aujourd'hui disparue, était destinée à y enfermer les détenus de Riquewihr. L'accès à la tour des Voleurs se fait par la cour des Juifs en escaladant le mur d'enceinte par un vieil escalier de l'époque.

Musée de la communication en Alsace

Situé au centre de Riquewihr, village typique sur la route des Vins entre Strasbourg et Colmar, le musée vous accueille dans un cadre idyllique : le château des Comtes de Wurtemberg-Montbéliard. Construit au XVIème siècle, cet édifice pourvu de hauts pignons crénelés, réserve 700m² d’exposition à l’histoire de la communication en Alsace. Un parcours de 2000 ans d'histoire des postes et des télécommunications de l'époque romaine à nos jours est présenté : peintures, gravures, costumes, scènes reconstituées, maquettes, appareils téléphoniques, dont certains en état de fonctionnement. Ne ratez pas la collection unique en France de diligences et de malles-poste du XVIIIe au début du XXe siècle : véhicules hippomobiles en grandeur réelle, uniformes, plaques et bottes de postillon, relais de Poste miniature, enseignes de relais et livres de Poste… Et en plus, l’exposition temporaire de l’année !

 

Strasbourg

Capitale européenne et capitale de l’Alsace, Strasbourg est une ville jeune et dynamique. Elle vous surprendra par son côté pétillant qui fait d’elle une surdouée de la culture : musées, théâtres, opéra, salles de concert, festivals… Tout est à portée de main ! Alors, amateurs de bonnes tables, de monuments et de divertissements sachez-le d’avance : vous aurez toutes les chances d’en tomber amoureux !

Comme beaucoup de grandes villes Européennes, Strasbourg possède un patrimoine historique reconnu mondialement : la Grande Ile est classée au Patrimoine Mondiale de l’UNESCO. Pour les plus curieux d’entre vous, vous aurez à cœur d’arpenter à pieds ou en vélos les quartiers de la cité strasbourgeoise ayant chacun une identité distincte, intimement liée à son histoire et à ses occupants. Encerclé par les bras de l’Ill, le centre-ville regroupe les principaux lieux et monuments qui font la renommée de Strasbourg, tels que la cathédrale, la Maison Kammerzell, la Petite France ou les Ponts Couverts

 

La Petite France

Au cœur du Strasbourg classé Patrimoine Mondial de l’Unesco, découvrez le quartier de La Petite France. C’est le quartier le plus pittoresque du vieux Strasbourg. Les pêcheurs, les meuniers et les tanneurs vivaient et travaillaient autrefois dans ce quartier bâti à fleur d’eau. Les magnifiques maisons à colombage datent des XVIe et XVIIe siècles. Leurs toits pentus sont ouverts sur des greniers où séchaient autrefois les peaux. Totalement détruit durant la Seconde Guerre mondiale, Strasbourg a engagé après-guerre une politique de reconstruction de ce quartier pittoresque.

La cathédrale Notre-Dame

"Prodige du gigantesque et du délicat" selon le mot de Victor Hugo, la cathédrale de Strasbourg (1015-1439) est un chef d’œuvre absolu de l’art gothique. La flèche, haute de 142 mètres, est d’une étonnante légèreté et fit de la cathédrale l’édifice le plus élevé de toute la chrétienté jusqu’au XIXème siècle. Trois temps forts rythment la visite: à l’extérieur, la façade est le plus grand livre d’images du Moyen-âge. Les centaines de sculptures qui semblent se détacher du mur accentuent les effets d’ombre et de lumière. La couleur du grès rose change selon l’heure du jour et la couleur du ciel. Les soirs d’été, la scénographie lumineuse est un enchantement. A l’intérieur, la nef élancée inspire au recueillement. Les vitraux du XIIe au XIVe siècle et la rose sont à ne pas manquer. L’orgue monumental possède un remarquable buffet doté d’automates. L'horloge astronomique d’époque Renaissance et dont le mécanisme date de 1842 est un chef d’œuvre en soi, dont le défilé des Apôtres peut être admiré tous les jours à 12H30.

 

La montée sur la plate-forme de la cathédrale

La montée sur la plate-forme (332 marches) est une expérience saisissante. L’escalier en colimaçon vous fait pénétrer au cœur de l’édifice et découvrir des vues inédites. Le panorama au sommet de la plateforme est extraordinaire. On domine les toits de Strasbourg et la vue s’étend par beau temps jusqu’aux Vosges et à la Forêt-Noire (en Allemagne).

Jardin Botanique de l'Université de Strasbourg

"Un musée du vivant au cœur de la Ville ! Le Jardin botanique de l’Université de Strasbourg, a été créé en 1619. Son emplacement actuel date de 1884. Riches de plus de 6000 espèces, dont certaines rares ou remarquables, les collections sont réparties sur 3,5 hectares, dans un arboretum, une école de botanique, un ensemble de serres dont une classée aux monuments historiques… autant de centres d’études et de découvertes qui révèlent au visiteur l’infinie richesse du monde végétal. "

 

 

Colmar

Il n’est plus nécessaire de vanter les charmes de Colmar : ses colombages, ses canaux, son centre-ville fleuri… Condensée d’une Alsace idyllique, la capitale des vins d’Alsace est la gardienne d’un art de vivre que vous vous devez de découvrir !

Elle offre l’intimité d’une ville moyenne alliée à une richesse patrimoniale des plus remarquables. Cité natale du célèbre sculpteur Bartholdi, père de la fameuse Statue de la Liberté Guidant le Peuple, elle a vu également naître Hansi, le plus connu des illustrateurs alsaciens. Néanmoins, le lieu incontournable que vous vous devez de visiter est bien évidemment la «Petite Venise » ! Mais vous aurez aussi plaisir à déambuler à pieds, dans le vaste centre historique de la ville réputé pour ses maisons à colombage du Quai de la Poissonnerie. Les assoiffés de culture pourront compléter la visite de Colmar par lemusée d’Unterlinden, pour admirer son célèbre Retable d’Issenheim…

 

Musée Unterlinden

"Très connu pour son fameux retable d’Issenheim, le Musée d’Unterlinden est un des musées les plus fréquentés de France. Fondé au XIIIème siècle au lieu dit « Sous le Tilleul », le couvent devient l’un des plus importants monastères d’Alsace et n’est transformé en musée au XIXème siècle seulement.
Il présente un riche ensemble de sculptures et de peintures de la fin du Moyen-Âge au début de la Renaissance et abrite le chef-d’œuvre de l’art religieux occidental : le retable d’Issenheim peint par Grünewald (1512 -1516), un maître du gothique tardif."

 

Musée Bartholdi

La maison natale d’Auguste Bartholdi (1834 - 1904), au coeur du Vieux Colmar, abrite le musée consacré à cet emblématique artiste. Dans les salles réparties sur trois niveaux sont présentées les maquettes des monuments érigés dans de nombreuses villes. Une place particulière est réservée aux maquettes originales des chefs-d'oeuvre de Bartholdi, la statue de la Liberté de New York et le Lion de Belfort. Visitez également les appartements avec les meubles de famille et les souvenirs personnels de l'artiste et ne manquez pas la salle avec une belle collection d’art juif et celle réservée aux expositions temporaires.

 

Château du Hohlandsbourg

"Construit au sommet d’une montagne, le Hohlandsbourg offre un magnifique panorama à 360° sur la plaine d’Alsace et le massif vosgien. Par temps clair, il est possible d’apercevoir la pointe de cathédrale de Strasbourg et les Alpes Bernoises. Ce château de garnison, édifié au 13e siècle, était le siège d’une seigneurie des Habsbourg. Avec ses 100 mètres de longueur et ses 60 mètres de largeur, c’est le château fort le plus vaste d’Alsace. 2011, année d’exception, puisqu’elle marque le lancement d’importants travaux de valorisation d’une durée de trois ans. Aujourd’hui lieu de culture, d’échanges et de partage, de nombreuses manifestations animent ce superbe cadre de verdure."

Mulhouse

C’est avec talent et intelligence que Mulhouse a transformé son passé industriel en une merveilleuse source de savoir et de curiosité : vous serez étonné de voir tant de musées liés intimement aux célèbres industries qui ont fait sa richesse ! D’ailleurs, le saviez-vous ? Ses musées techniques sont fameux au-delà des frontières et celui de l’Automobile est l’un des plus passionnants au monde de part la collection impressionnante de véhicules qu’il propose à la découverte des petits comme des grands.La vieille ville offre des promenades permettant de s’immerger dans l’atmosphère très cosmopolite de cette ancienne cité du textile et de découvrir des monuments historiques tels que l’Hôtel de Ville ou le temple Saint-Étienne. Le dynamisme des acteurs culturels de la ville lui permet de jouir d’un nombre important de musées et de porter le titre tant envié de « Ville d’art et d’histoire » !

Parc zoologique et botanique

"Créé en 1868, le Parc compte 1200 animaux appartenant à 190 espèces, pour la plupart rares parce que leurs milieux naturels disparaissent ou parce qu’elles sont trop chassées. Rencontrez des animaux exceptionnels : lions d’Asie, tigres de Sibérie, panthères de Perse, lémuriens, zèbres de Grevy, antilopes addax… et bien d’autres encore. Une magnifique collection botanique locale ou exotique dans un aménagement paysager remarquable et changeant au fil des saisons est aussi à découvrir."

Cité de l'Automobile - Collection Schlumpf

La Cité de l’Automobile à Mulhouse est le premier musée automobile du monde! Bugatti, Rolls-Royce, Mercedes… toutes les autres marques prestigieuses y sont présentées. Il s'agit là d'un panorama unique et impressionnant à la gloire de l'automobile des origines à nos jours avec, en vedette, la voiture considérée comme la plus prestigieuse du monde : la Royale personnelle d'Ettore Bugatti. 

 

La Route des Vins

De Marlenheim à Thann, la Route des Vins d'Alsace traverse un paysage de carte postale : ruines de châteaux du Moyen Age, des villages fleuris, des abbayes romanes, des vignes ondulantes, des winstubs accueillantes... Cet itinéraire de 170 kilomètres peut se parcourir dans les deux sens et vous fera découvrir les charmes du vignoble. Mais ce n'est qu'au voyageur curieux qui quittera les sentiers battus que la Route des Vins d'Alsace dévoilera ses secrets. Prenez le temps de rencontrer les vignerons, de déguster leurs vins et perdez-vous dans les rues de cités médiévales. Ne manquez pas non plus de parcourir les sentiers viticoles pour admirer les vignes ou de découvrir la Route des vins à vélo.

Eglise Saint-Jacques-le-Majeur de Hunawihr

Église et cimetière fortifiés (XVe siècle). Ensemble architectural unique, classé monument historique. 
Bâtie sur une butte à l’écart du village, l’église est entourée d'une enceinte hexagonale ( flanquée de 6 bastions semi-circulaires percés de meurtrière) qui comprend également le cimetière catholique. Elle conserve des fresques du XVe siècle relatant la légende de saint Nicolas. 
Originalité : disposition curieuse et sans doute unique en Alsace, l’accès à la chaire s’effectue par un escalier postérieur et un passage percé dans le pilier. 
Le simultanéum (accueil au sein d’une même église des cultes protestants et catholiques), instauré à Hunawihr en 1687, est toujours en vigueur à l'heure actuelle à Hunawihr (les jours de culte sont alternés). 
Des visites guidées de l'église et du village sont organisées en été.

 

Le château de Kaysersberg

"Ancienne ville d’empire, Kaysersberg possède son château impérial. Edifié vers 1200 afin de barrer les routes venant de la Lorraine, le village est une place stratégique importante dans la guerre qui oppose l'Empire aux ducs de Lorraine. Un énorme donjon cylindrique, l'un des plus vieux donjons ronds d'Alsace, dont les murs ont plus de 4 m d'épaisseur, est une curiosité à lui seul. A l'intérieur de ce mur et sous la protection du donjon, admirez également le logis seigneurial avec ses fenêtres en arc brisé ! Mais surtout ne vous privez pas d’une vue magnifique : empruntez l’escalier aux 100 marches qui vous mènera en haut du donjon pour profiter d’une vue splendide sur Kaysersberg. "

Musée du docteur Schweitzer

Le prix Nobel de la paix 1952, le Docteur Albert Schweitzer, possède son musée au cœur de son village natal de Kaysersberg. Venez y découvrir des salles intimistes qui rappellent la création en 1913 et l'évolution de l'hôpital de Lambarene, créé au Gabon par le Docteur Albert Schweitzer. Y sont présentés des documents écrits, des photographies ainsi que des souvenirs personnels du médecin, théologien et musicologue français. Vous pourrez y découvrir également divers objets africains provenant de cette région du Gabon.

Les trois châteaux de Ribeauvillé

"Entre vignoble et montagne, Ribeauvillé est une charmante cité qui a su conserver son patrimoine historique. Au 14ème siècle, de puissants seigneurs entreprirent de construire l’enceinte du village et firent ainsi bâtir le château. A partir de la Place de la République, partez à la découverte des autres châteaux forts qui surmontent la ville : Saint-Ulrich (XIe-XVe), le Girsberg (XIIIe) et le Haut-Ribeaupierre (XIIIe-XVe) forment un circuit de balade de 3 heures très agréable."

Château du Haut Ribeaupierre (ou Altenkastel)

Au-dessus de Ribeauvillé et à l'ombre du Taennchel se dresse le Haut-Ribeaupierre. 
Appelé primitivement « Altencastel » ou « Altenkastel » par allusion à une forteresse romaine, ce château supérieur établi au sommet d’une petite montagne à 645 m d’altitude, a été conçu au XIIe siècle pour renforcer la sécurité du château Saint-Ulrich sur ordre des sires de Rapoltstein (Ribeaupierre). Le site est assez caractéristique de ceux qui choisissaient les constructeurs du XIIe siècle. 
La première mention de l’Altenkastel date de 1254. 
Architecture du château : 
Au XIIIe siècle, une tour ronde enchemisée s’élève au nord, du côté de l’attaque et sert de bouclier au logis construit en enfilade derrière elle, dominant une basse-cour équipée d’une citerne voûtée, au sud, son plan circulaire et sa voûte à nervures croisées en fait un vestige exceptionnel. 
Au nord du château, un ensemble de fossé participe à la défense de celui-ci. Des tessons d’époque hallstattienne et de l’âge de bronze ont été découverts sur le site. Une courtine, à l’est est pourvue d’un chemin de ronde. 
L’entrée du château est réaménagée au XVe siècle. A gauche du système d’entrée possédant des ponts-levis se situe une canonnière circulaire à ressort. 
Histoire : 
En 1288, Anselme de Ribeaupierre est chevalier du château et 10 ans plus tard, un partage lie celui-ci au vieux Ribeauvillé et au Zellenberg. Un acte de 1341 identifie bien le Haut-Ribeaupierre à l’Altenkastel. 
Le château sert de prison au chevalier anglais John Arleston de 1384 à 1387(durant la guerre de Cent Ans). 
En juin 1387, Bruno de Ribeaupierre emprisonne dans son château des juifs accusés d’avoir empoisonné un puits. 
En 1477, le château sert de prison à Philippe de Croy, comte de Chimay (un allié de Charles le Téméraire), que le sire de Ribeaupierre a fait prisonnier en combattant Charles Le Téméraire à Nancy. 
Le fils de Guillaume 1er de Ribeaupierre connaîtra cette geôle, puni par son père d’avoir trop cédé à sa passion pour le jeu et pour ses mauvaises fréquentations. 
Le château est abandonné dès le XVIe siècle. 
De nos jours, les vestiges du Haut-Ribeaupierre sont en cours de rénovation. L’accès au château est interdit au public, cependant il est possible de l’admirer depuis son entrée. 
L'accès à l’entrée du château du Haut-Ribeaupierre se fait aujourd'hui uniquement à pied par un sentier de randonnée balisé "Circuit des trois châteaux" empruntant le GR5 (départ depuis la Place de la République ou depuis le parking du Lutzelbach à Ribeauvillé, durée 2h30 environ).

Eguisheim

Située à la sortie Sud de Colmar, sur le flanc des collines sous-vosgiennes, entourée de vignes, découvrez Eguisheim. 
Cette charmante commune est classée parmi 'Un des Plus Beaux Villages de France' depuis 2003 et a été recompensé de la Médaille d'or de l'entente florale européenne en 2006.

Fleurie à profusion, ce village médiéval détient quatre fleurs et est au palmarès du Grand Prix National du Fleurissement depuis 1989. Eguisheim n'a jamais ménagé ces efforts pour enrichir son magnifique décor.

Eguisheim tire son titre de gloire de son ensemble architecturale unique, préservé des ravages de l'histoire et intelligemment conservé.
Bâtie autour de son château, cette cité médiévale se déploie en cercles concentriques. Vous découvrirez dans ce village original, des fontaines, des cours colongères, une église abritant une "Vierge Ouvrante" du 13ème siècle.

Il fera bon flâner le long des ruelles et admirer ainsi la palette colorée des maisons dont vous pourrez décrypter les très anciennes inscriptions sur les linteaux de portes.

 

Le Château des Comtes d'Eguisheim

Le comte Eberhard, frère du duc Liutfrid et petit-fils du duc d'Alsace Adalric-Etichon, le père de Sainte Odile, aurait construit ou restauré vers 720, le château-fort.
Egeno, de la parenté d'Eberhard, restaura le château et donna ainsi son nom au village d'Eguisheim, naissant autour de cette forteresse. 
La famille comtale habita le château jusqu'en 1225, date d'extinction de la lignée.
Les salles situées au rez-de-chaussée, datent du 10ème siècle et servaient d'habitation au comte Hugo IV d'Eguisheim et à son épouse la comtesse Heilwige de Dabo, parent du comte Bruno né en 1002, futur évêque de Toul et Pape Léon IX.

Le château d'Eguisheim appartient aujourd'hui à la commune. Il est ouvert uniquement lors d'expositions, de certains événements et réceptions.

Les Trois Châteaux du Haut-Eguisheim

"Les trois donjons, se profilant sur la colline du Schlossberg, dominent la plaine d'Alsace à 591m d'altitude. Ces trois châteaux ont été édifié entre le 11ème et le 12ème siècle. Au centre, se trouve le plus ancien, le Wahlenbourg, avec son logis seigneurial, propriété du comte d'Eguisheim, Hugues IV. Puis vint l'édification du château situé plus au nord appelé le Dagsbourg. Le troisième appelé Weckmund fut construit au 12ème siècle. Il ne reste aujourd’hui que trois donjons en grès rose qui formaient à l’époque un seul et même château, progressivement détruit puis abandonné à partir du 15ème siècle Les restes des châteaux se dressent sur une colline boisée d’où l’on observe une jolie vue sur la plaine d'Alsace et notamment sur Eguisheim, l’un des plus beaux villages de France. Les Trois-Châteaux sont situés sur la route des cinq châteaux qui s'étend sur 14km avec également le château du Hohlandsbourg et le Pflixbourg."

Bergheim

Bergheim a su garder et mettre en valeur de nombreux vestiges de son passé historique mouvementé. On y trouve, la Porte Haute du XIVe siècle, l'église paroissiale dont le coeur gothique date de 1347, le bâtiment musée abritant la maison des sorcières retraçant les procès qui eurent lieu de 1582 à 1683, les remparts du XIVe siècles flanqués de nombreuses tours, une ancienne synagogue abritant des expositions d'art. De nombreuses maisons anciennes très typiques. Au 'Herrengarten' (jardin de ville), se dresse le séculaire tilleul de l'an 1300. Ses coteaux produisent des grands crus très appréciés : l'Altenberg et le Kanzlerberg. Une nécropole militaire allemande, au Grasberg, attire de nombreux visiteurs.

Château du Haut-Kœnigsbourg

On ne présente plus le Haut-Kœnigsbourg qui est un des monuments les plus visités de France avec 600 000 visiteurs par an. Le château occupait une position stratégique quand il fût construit au 12ème siècle.

Sa vocation était de surveiller les routes du vin et du blé au nord et de celle de l’argent et du sel d’ouest en est. Il fut réduit en ruine par les suédois lors de la guerre de Trente Ans puis laissé à l’abandon.

En 1899, l’Empereur Guillaume II entrepris de reconstruire entièrement le château dans l’objectif d’en faire un musée et, par la même occasion, le symbole du retour de l’Alsace à l’Allemagne.

Bien que sa construction soit récente, le château respecte fidèlement l’architecture du Moyen-âge. A l’intérieur le raffinement des pièces est impressionnant avec des peintures murales, des meubles de la Renaissance et d’énormes poêles en fonte. Une collection d’armes du Moyen-âge est conservée au sous-sol avec des arbalètes, des épées en tout genre et des armures…

 

Obernai et le Mont Sainte-Odile

Dominant la plaine d’Alsace, le Mont Sainte-Odile fut durant plusieurs siècles le siège d’un important monastère. Aujourd’hui, ce lieu religieux dédié à Sainte-Odile, patronne de l’Alsace, est encore fréquenté par de nombreux pèlerins. Toutefois, le Mont Sainte-Odile accueille un nombre important de visiteurs non croyants, désireux de profiter de l’environnement naturel et boisé du lieu. Amateurs de randonnée pédestre, vous pourrez y arpenter des chemins balisés et découvrir notamment le mur païen, construit aux alentours de 1000 av. J.C et dont l’origine fait l’objet de nombreuses spéculations mystiques !

 

Monastère du Mont Sainte-Odile

Durant la périodes mérovingienne, Sainte-Odile, fille du Duc Adalric, y fonde un monastère devenu florissant. Au Moyen-Age, le monastère est détruit puis reconstruit par Herrade de Landsberg. Ravagé ou profané au cours des siècles, le Mont Sainte-Odile devient la propriété de l Evêque de Strasbourg en 1853. Sainte-Odile est vénérée comme la patronne de l Alsace. Les chapelles romanes, l église conventuelle Sainte-Marie du XVIIe siècle, la cadran solaire, le site et le panorama sont remarquables. Un sentier pédestre fait le tour du rocher qui porte le monastère. La source Sainte-Odile se trouve en contre-bas, ainsi que le mur païen.

 

L'Ecomusée d'Alsace

Un authentique village musée à ciel ouvert

Créé en 1984, l'Ecomusée d'Alsace est composé de près de 70 maisons paysannes authentiques, démontées pièce par pièce dans leur village d'origine où elles étaient condamnées à disparaître. Au fil des années et avec les contributions de milliers de donateurs d’objets et de bénévoles, l’Ecomusée d’Alsace est devenu l’un des plus importants d’Europe, couvrant 100 hectares de village, de champs et de forêt.

Un voyage dans le temps

Les thèmes du musée sont la vie et le travail au village aux 19ème et 20ème siècles. Les habitations, granges, ateliers artisanaux en activité et les expositions proposées témoignent de manière vivante de la ruralité en Alsace à cette époque. De nombreux bénévoles participent aux animations qui font revivre d’anciens corps de métiers comme les forgerons, sabotiers, potiers, tonneliers, charbonniers...

Obernai

Lovée sur les contreforts du massif vosgien au débouché du vallon de l’Ehn, située à 25 km au sud-ouest de Strasbourg, Obernai offre tant d’attraits qu’elle est la ville du Bas-Rhin la plus visitée après la Capitale Européenne…
Obernai, berceau légendaire de Sainte Odile, est un véritable condensé d’Alsace. 
Le gourmet, le sportif, l’amoureux d’histoire ou le simple visiteur y trouvera la réponse à ses attentes. Ici, l’accueil est une tradition et le sourire une raison d’être. Vous vous y sentirez tout naturellement chez vous...

 

Turckheim, cité historique et viticole

Blottie au coeur d'un vignoble réputé, 'Le Brand', Turckheim a su préserver son caractère moyennageux avec ses trois portes et d'importants vestiges du mur d'enceinte; On peut également y voir tous les soirs à 22h, la ronde du Veilleur de Nuit du 1er mai au 31 octobre.

 

 

Centre de réintroduction des cigognes et des loutres en Alsace

"Situé sur la Route des Vins d’Alsace, le centre de réintroduction des Cigognes et des Loutres de Hunawihr s’étend sur 5 hectares. A pied, empruntez le chemin ombragé faisant le tour du parc. Il vous mènera à la découverte des 200 cigognes qui y vivent avec pour voisins canards, ragondins, grand hamster et même des loutres européennes. Chaque après-midi, un spectacle insolite est consacré aux comportements naturels de nage et de pêche des cormorans, loutres, manchots et otaries. Malin ! Le billet d’entrée au parc est valable toute la journée : profitez d'une visite calme le matin et revenez l'après-midi pour le spectacle !"

Jardins des papillons

Plus de 100 espèces de papillons exotiques vivants, aux couleurs chatoyantes, évoluent en toute liberté dans une vaste serre climatisée, dans une végétation luxuriante de plantes rares (orchidée, fleurs de la passion...).
Découvrez la vie fascinante et cachée de ces bijoux de la nature, papillons éphémères, qui vivent une quinzaine de jours en moyenne et proviennent de continents tels que l’Afrique, l’Asie, l’ Amérique. (Écloserie sur place qui permet d’assister à la naissance de papillons en direct).

 

 

La Montagne des Singes

"Des singes en Alsace, voilà qui change des cigognes ! Sous l’œil du Haut-Koenigsbourg, le parc de la Montagne des Singes abrite plus de 200 Macaques de Barbarie. La proximité avec les animaux surprend à coup sûr les visiteurs : les singes n’hésitent pas à s’approcher pour prendre dans leur main le pop-corn distribué à l’entrée. Les Macaques de Barbarie sont ici les rois : ils évoluent dans une superbe forêt de 24 hectares dans des conditions très proches de la vie sauvage. Le parc, outre sa vocation ludique, offre aussi une dimension pédagogique très intéressante. Des guides, présents tout le long du parcours, expliquent les comportements spécifiques qui se déroulent sous les yeux ébahis des visiteurs. Ils animent également les séances de nourrissage proposées tout au long de la journée. Le parc est par ailleurs un terrain d’études idéal pour les chercheurs qui souhaitent comprendre le comportement social de ces lointains cousins de l’Homme."

 

ETC... ETC...ETC...

 

 

RESERVATION

Achats 100% sécurisés